Un bon samaritain amasse 320 000$ pour un vieillard de 89 ans forcé de travailler !

Un bon samaritain est venu en aide à un vieil homme de 89 ans après l’avoir vu lutter à pousser son chariot de friandises glacées. Joel Cervantes Macias se trouvait en voiture dans Little Village, Chicago, quand il a aperçu Fidencio Sanchez et son chariot de paletas. À ce moment, le propriétaire de restaurant, vivant maintenant au Wisconsin mais ayant grandi à Chicago, a eu un pincement au cœur en voyant le vendeur qui devrait plutôt profiter d’une retraite bien méritée.

Il a pris une photo de lui qu’il a partagée sur Facebook, avec en légende :

« Je respecte cet homme du fond du cœur ! »

Il lui a d’ailleurs acheté une vingtaine de paletas pour 50$ avant de s’en aller. En voyant les réactions à sa photo, Macias a décidé de mettre sur pied une page Gofundme avec l’aide d’un ami, afin d’améliorer les choses pour Sanchez et son épouse, Eladias.

Quotidiennement, pendant des heures et depuis des années, Sanchez pousse son chariot pour gagner quelques misérables 50 à 60$ par jour.

Retraité il y a deux mois, Sanchez est retourné au travail après que leur fille unique soit décédée en juillet, afin de subvenir aux besoins de sa femme malade.

L’objectif de la page Gofundme était de 3 000$, lancée vendredi dernier. Dimanche, ils avaient accumulé plus de 115 000$ ! Sanchez a appris l’existence de cette levée de fonds samedi matin à l’église par Gustavo Gutierrez qui le fournit.

« Il l’accepte avec beaucoup d’amour, » en dit Gutierrez. « C’est un homme qui travaille dur et donne beaucoup. Toute la communauté de Little Village le connait, ça fait des décennies qu’il vend ses paletas. Il souhaite continuer, mais nous nous inquiétons qu’il puisse lui arriver quelque chose, alors on essaie de lui faciliter la vie. »

Sur la page Gofundme, Macias disait vouloir utiliser la fonction Facebook Live afin de filmer le moment où il donnera l’argent au couple lundi.

Quant à Sanchez, il souhaite partager l’argent avec des églises au Mexique et à Chicago, ainsi qu’avec ses petits-enfants. L’homme appréciant être en extérieur, dit qu’il continuera de travailler, car cela l’aide beaucoup.

Source : ayoye

 

Partagez avec vos amis:

Commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.