Un jeune homme défend un orphelinat d’une attaque à la machette !

Cette histoire porte sur la vie, la mort et la rapidité avec laquelle un héros peut sauver la journée et la vie de plusieurs enfants. En ces temps, le monde a besoin de ce genre de personne.

Anthony Omari, gardien de la “Maison pour Enfants Faraja“ à Ngong au Kenya, s’occupe des orphelins depuis des années. La maison a ouvert en 2005 à Kibera, le deuxième bidonville le plus grand d’Afrique, situé au sud de la capitale Kenyane. La mère d’Anthony, que tout le monde appelle “Momma“, dirige la maison. Son dévoué et généreux fils y habite, aidant chaque enfant et s’assurant que tous aient un lit, de la nourriture, une éducation et des soins médicaux si besoin. Anthony est le seul adulte vivant sur le site, ce qui signifie qu’il est également responsable de la sécurité des 37 petits coeurs qui y habitent

1a

1a

Anthony sait que cette responsabilité est l’une des plus importantes. Les conditions sont austères à l’orphelinat. L’élevage de poulets et la culture de légumes, pour se procurer de la nourriture, font de cette maison une cible fréquente d’hommes armés qui attaquent sans scrupule les lieux. Cependant, dans la nuit du 23 janvier 2012, une nouvelle attaque a tout changé.
1a

Anthony Omari a paré l’attaque d’intrus les deux nuits précédentes, les chassant avec un marteau et en frappant un pendant sa fuite. Les choses deviennent ensuite personnelles : « La nuit suivante, trois assaillants sont revenus, probablement pour venger leurs amis. » Anthony se réveille en sursaut et trouve trois hommes musclés debout devant lui, armés de machettes. Il sait qu’il doit agir vite, très vite.
1a

Cette fois-ci, Anthony est préparé. Il se jète sous son lit et attrape un marteau, repoussant les trois hommes et leurs machettes, hurlant pour leur faire peur et pour alerter les enfants. Après avoir éloigné les agresseurs à l’extérieur, Anthony se précipite dans l’orphelinat pour calmer les petits effrayés. C’est alors qu’il se retourne et est frappé en plein milieu du front par une machette.

1a

Il ne s’effondre pas tout de suite. Couvert de son propre sang et perdant peu à peu connaissance, Anthony continue de repousser les assaillants avant de retourner dans la maison et de fermer la porte à clé, assurant la sécurité des enfants avant de s’évanouir.
1a

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Après seulement deux jours à l’hôpital, il est de retour au travail, ayant conscience que les petits orphelins dépendent de lui. Ben Hardwick, un étudiant de 21 ans de Penn State (Pennsylvanie, Etats-Unis) en formation près de la maison, entend parler de l’histoire d’Anthony. Il est tellement impressionné par le courage du jeune Kenyan et touché par la condition des enfants, qu’il poste leur histoire sur Reddit. Sur le site Internet, il demande aux bons coeurs un peu d’argent pour récolter 2000$ afin de terminer la construction d’un mur de béton et barbelé qui permettra de repousser les attaques.

In this photo taken Tuesday, Jan. 31, 2012, Kenyan Anthony Omari, 24, right, who suffered a machete slash to the face during an attack by thieves at the orphanage where he works, and Penn-State student Ben Hardwick, 21, left, from Ithaca, New York, who helped raise more than $80,000 via an internet campaign to help improve security at the Faraja Children's Home, discuss the progress of building work to improve the home's security in Ngong, near Nairobi, in Kenya. (AP Photo/Ben Curtis)

Quelques jours après l’attaque, Anthony rencontre Ben et est au bord de l’évanouissement : « J’ai une bonne nouvelle pour vous : j’ai posté votre histoire sur Internet. Sur ce site appelé “Reddit“. » Ce qui se passe après est presque un miracle.

1a

Les utilisateurs de Reddit ont été tellement touchés par cette histoire qu’ils ont réussi à réunir plus de 80 000$ pour l’orphelinat, en seulement quelques jours. On retrouve la générosité et l’altruisme d’Anthony dans sa réponse : « Lorsque vous aurez l’argent, assurez-vous qu’il revienne aux enfant. Je ne veux pas de ça pour moi. »

1aL’orphelinat a construit un mur et a également pu acheter quatre chiens pour protéger les enfants. Les agresseurs n’ont jamais pu pénétrer de nouveau dans l’établissement et l’histoire d’Anthony a fait tellement de bruit que la police a désormais commencé à surveiller l’orphelinat, décourageant les éventuels prochains assaillants.

1a

Toujours traumatisé par cette expérience, Anthony a toutefois réussi à construire sa propre famille et a pu déménager de l’orphelinat. Il a également terminé ses études dans le but de devenir ingénieur civil et de fonder sa propre entreprise de construction.
1a

Tous les weekend, Anthony rend visite à l’orphelinat et prend en charge quelques enfants pendant les vacances pour qu’ils aient « une vraie famille en dehors de l’orphelinat ». C’est plus qu’un miracle après une expérience si traumatisante. Sa récompense est de savoir qu’il a sauvé des vies de beaucoup d’enfants, aussi importants à ses yeux que les deux qu’il a aujourd’hui.

Quel homme courageux. L’histoire d’Anthony montre que parfois les gens sont touchés par la dévotion de ceux qui s’occupent de personnes dans le besoin. Anthony devrait servir d’exemple à tous, que nous soyons parents, protecteurs ou citoyens du monde. Le monde a besoin de plus d’individus comme Anthony Omari, qui s’est dressé face à la violence et la terreur. 

Source 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer