Au Japon, un chien devient le prêtre d’un temple !

Les animaux possèdent-ils, comme les êtres humains, une spiritualité ? Peuvent-ils croire en Dieu ? Voilà des questions bien difficiles à répondre. Pourtant, au Japon, unchien est devenu le prêtre d’un temple

Maru est un magnifique chien de race kishu. Âgé de 8 ans, il suit, depuis qu’il a 2 mois, le même enseignement que celui suivit par n’importe quel moine bouddhiste résidant au temple Toshunji situé dans la ville de Yamaguchi au Sud-Ouest du pays.

Mais, pourquoi avoir placé ce chien à la tête d’un temple ? Pour certains, il s’agirait d’un coup de pub dans le but d’attirer de nombreux visiteurs, croyants ou curieux.

Bien évidemment, le canidé n’officie pas seul puisqu’il est secondé par le prêtre Souse Fukano qui est également le maître de l’animal.

1

Le fondateur du Bouddhisme, Siddhârtha Gautama, aimait et respectait profondément les animaux comme l’attestent de nombreux Soutras qui ne cessent de compter ses exploits et sa profonde philosophie. Cet amour inconditionnel qui lie les bouddhistes et la totalité des êtres vivants a probablement grandement motivé cette curieuse décision de faire d’un chien la personne la plus importante d’un temple.

Source :dozodomo.com

 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer