Flashé pour excès de vitesse, il explique que c’est Nicolas Sarkozy qui conduisait !

À Nancy, un conducteur flashé pour un malheureux excès de vitesse a contesté son PV, en utilisant le nom de l’ancien président de la République.

Il écrit au centre des amendes de Rennes qu’il n’a pas d’argent

Rachid S n’aime pas se faire flasher pour excès de vitesse. Mais il semble qu’il aime encore moins Nicolas Sarkozy. Ayant reçu une amende pour un excès de vitesse d’un kilomètre heure seulement, ce Nancéien de 35 ans a contesté le PV en écrivant au centre de verbalisation automatique de Rennes, et en utilisant le nom de l’ancien président.

L’homme avait voulu contester son amende. Or, pour contester, il faut consigner une somme égale au montant de l’amende, soit 68 €. Rachid S est au RSA. Il a alors la lumineuse idée d’écrire ne pas pouvoir payer sa consignation, faute d’argent. Mal lui en a pris, il reçoit quelques jours plus tard une amende majorée de 180 €.

Puis explique que c’est Nicolas Sarkozy qui était au volant de sa Clio

Pour tenter coûte que coûte d’échapper à la prune, il remplit un formulaire expliquant que ce n’était pas lui qui était volant, au moment de l’infraction, mais Nicolas Sarkozy en personne. Il va même inventer un numéro de permis de conduire, et indiquer la date de naissance de l’ancien président, ainsi que son adresse professionnelle dans le 8ème arrondissement parisien.

Une tactique cousue de fil blanc, qui a vite été découverte par le centre des infractions de Rennes. Les autorités, qui n’ont pas vraiment apprécié la blague, ont poursuivi le conducteur pour excès de vitesse et requis une amende de 400 € contre l’individu.L’avocat de ce dernier a finalement réussi à faire revenir la contravention au tarif initial !

Source : news.radins

 

Partagez avec vos amis:

Commentaires

commentaires