L’incroyable pardon de l’animal face à la cruauté de l’Homme !

9
Cette photo incroyable marque la fin de la carrière du Matador Torero Alvaro Munera. Il s’est effondré dans les remords à la mi-combat, quand il s’est rendu compte qu’il était en train d’abattre cette bête douce. (Le regard sur le visage de…

ce taureau en dit long. Même grièvement blessé par les picadors, il n’a pas attaqué cet homme.)
Le torero est depuis devenu un fervent adversaire des corridas.

Torrero Munera est cité pour avoir dit à ce moment là :
« …Et tout à coup, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans les yeux, et il me regarda avec cette plainte. C’était comme un cri pour la justice, au plus profond de moi.
Je décris cela comme une prière [car si l’on avoue, je l’espère, on est pardonné]. Je me sentais comme la pire merde sur la terre.

« Les vaches sont parmi les plus douce créatures vivantes; aucune ne montrent plus de tendresse et de passion à leur petits lorsqu’elles sont privé d’eux. En un mot, je n’ai pas honte de dire que je voue un amour profond à ces créatures tranquilles. »

Ceci est un extrait de l’interview avec ce torero ici où il explique comment il est devenu végétarien et pourquoi il combat à présent la tauromachie.

Commentaires

commentaires

2K Partages
Partagez2K
Tweetez
Enregistrer