Dépression, pensées suicidaires… Les pilotes d’avion en première ligne !

Un pilote d’avion sur huit serait cliniquement dépressif. C’est ce que révèle une étude menée auprès d’environ 1.840 de ces professionnels et publiée mercredi dernier dans la revue Environmental Health.

Ainsi, 12,6 % des pilotes d’avion seraient sujets à cette pathologie, et ce chiffre monte à 13,5 % chez les professionnels ayant pris les commandes d’un avion la semaine précédant leur réponse aux questions. Les chercheurs de l’université Harvard T.H. Chan School (Etats-Unis) ont en effet sondé les pilotes volontaires entre avril et décembre 2015 avec un questionnaire anonyme sur Internet.

1,3 % des pilotes dans le monde ont participé

Parmi ce panel de pilotes, 75 ont également fait état de pensées suicidaires. En outre, les femmes, qui représentent 4 % de l’échantillon, sont plus touchées par la dépression que les hommes.

« Les pensées dépressives chez les pilotes de ligne étaient beaucoup plus répandues que ce que nous pensions », ont confié Joseph Allen, Alexander Wu et Deborah Donnelly-McLay, à l’origine de l’étude.

Les scientifiques avaient lancé cette étude suite au crash d’un avion de la compagnie GermanWings, le 24 mars 2015. Le drame avait coûté la vie à 150 personnes, dont le copilote Andreas Lubitz, coupable d’avoir volontairement écrasé l’appareil. L’enquête avait révélé qu’il souffrait de graves troubles psychologiques.

Source

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer