Après avoir passé une journée à la piscine, cet enfant est retrouvé noyé dans son lit !

Après une journée passée à la piscine, un enfant est retrouvé noyé dans son lit !

Cette effroyable histoire nous vient des Etats-Unis, un enfant de 10 ans en pleine possession de ses capacités physiques et mentales rentre chez lui après avoir été pour la première fois nager seul en compagnie d’un de ses camarades.
Johnny Jackson est heureux de sa journée mais fourbu après un après midi à s’amuser et à nager. Sa mère l’attend après cet après midi bien rempli et il est content de tout lui raconter et de rentrer à la maison pour se reposer. Dès son retour chez lui, il prend une douche et va se coucher, normal après cette journée épuisante se dit la maman.

36b062fdfadedc80f1ab648c410e232b

1-200

Quelques heures plus tard, l’enfant doit dormir profondément lorsque Cassandra décide de jeter un petit coup d’œil. Arrivée dans la chambre de Johnny, une vision d’horreur l’attend, son fils gît sans vie et une mousse blanchâtre lui couvre le visage. Au comble du désespoir Cassandra essaie par tous les moyens de ramener son fils à la vie sans succès.
Une autopsie est effectuée sur l’enfant pour déterminer les causes du décès et là c’est la stupeur et l’effroi, car Johnny serait mort noyé, victime d’une noyade sèche.
Sa mère ne comprend pas surtout que son fils ne semblait souffrir d’aucun maux à son retour. «  Je n’en avais jamais entendu parlé. Je ne pensais pas que quelque chose de semblable pouvait exister  » ; a-t-elle déclaré.

Malheureusement un tel cas n’est pas rare mais ignoré par la plupart des gens, les enfants comme les adultes peuvent mourir plusieurs heures après une baignade victimes de “laryngospasme”. C’est-à-dire une contraction brusque des muscles du larynx provoquant un blocage de la glotte qui est un réflexe qui empêche l’eau d’atteindre les poumons, avec pour conséquence un arrêt de la respiration et une panique qui peut provoquer la perte de conscience.

Dans la majorité des cas, les muscles se relâchent et la respiration reprend son droit, mais dans 10% des cas, les voies respiratoires gardent leur contraction avec l’impossibilité de reprendre sa respiration.
Ce fût le cas du jeune Johnny qui paraissait en bonne santé mais une petite quantité d’eau s’est introduite dans ses poumons formant un œdème qui a considérablement diminué l’arrivée d’air le tuant quelques heures plus tard.
Un accident qui peut s’avérer mortel pour les jeunes enfants qu’il faudra surveiller de près avec la période estivale qui approche. Les signes avant-coureurs sont les suivants :

- une toux lourde qui persiste

- des douleurs du thorax

- une fatigue anormale

- les lèvres bleues

La meilleure des solutions est de ne jamais laisser un enfant nager sans surveillance afin d’éviter les frayeurs inutiles.

Source : halalbook.fr

 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer