Nouveau scandale du mal-logement : une femme et son bébé expulsés d’un 4m² !

Malgré l’interdiction d’expulsion pendant la trêve hivernale et la location d’un appartement de moins de 9m2, une femme et son bébé ont été chassés d’un appartement parisien de 4m2, pour un loyer de 200€, a annoncé la Fondation Abbé-Pierre samedi dernier.

Cause de l’expulsion

Cette mère célibataire vivait seule dans ce local depuis 2010, mais après 3 mois d’impayés, la propriétaire s’est d’abord plainte auprès de la Fondation Abbé-Pierre. N’ayant sans doute reçu de réponse favorable à sa requête, elle décida de renvoyer sa locataire, après avoir changé la serrure et déposé ses affaires dans des sacs poubelles dans le couloir de l’immeuble.

Le délégué Général de la Fondation, Patrick Doutreligne, a confié à Europe1, que la propriétaire avait averti la femme de son expulsion par un sms qui disait : « j’ai changé la serrure, j’ai mis vos affaires à la porte, vous avez 24 heures pour venir les chercher. »

La police a passé un accord avec la propriétaire mais la jeune femme refuse de retourner chez elle car elle déclare en avoir peur. En attendant le passage de la vague de froid, elle vit chez son oncle.

L’impuissance de la préfecture

Par ailleurs, la Préfecture de police et la Fondation Abbé Pierre, étaient au courant de la situation depuis juin 2012, mais ils ne pouvaient pas agir parce que l’arrêté d’interdiction de louer n’était pas encore en vigueur.

Désormais, la propriétaire risque d’être poursuivie pour « hébergement incompatible avec la dignité humaine. »

Source

 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer