Pour espacer les pauses pipi, ils portent des couches !

Dans la famille des patrons hyper méchants, je demande le père ! Selon l’ONG britannique Oxfam, des employés du secteur volailler aux États-Unis craignent tellement leurs patrons, qu’ils n’osent pas demander de pauses pour aller aux toilettes. Du coup, ils portent des couches sur leur lieu travail.

Ils n’osent pas demander des pauses pour faire pipi

Certains ouvriers dans le monde travaillent dans des conditions abominables. Selon une étude réalisée par l’ONG britannique Oxfam, les employés du secteur volailler aux États-Unis travaillent dans la crainte de leur patron, si bien qu’ils n’osent pas demander des pauses pipi. Ils préfèrent porter des couches et éviter ainsi de passer pour des ouvriers contre-productifs.

« Ils urinent et défèquent debout face à la ligne d’assemblage, portent des couches au travail, réduisent leurs prises de liquides et fluides à des niveaux dangereux », expliquent les auteurs de l’étude. Un comportement pour le moins avilissant, mais qui pourrait aussi entraîner « de graves problèmes de santé ».

80 % des ouvriers concernés

Si Tyson Foods, l’un des plus gros groupes volaillers, a démenti toute pression exercée dans ce sens sur ses salariés, selon l’ONG, sur les 266 ouvriers interrogés en Alabama,80 % « disent ne pas avoir le droit d’aller aux toilettes quand ils en ont besoin ». Dans le Minnesota, « 86 % des ouvriers disent avoir moins de deux pauses-pipi par semaine ».

Maintenir la vitesse de production : voilà ce qui motiverait les cadres des usines à refuser de répondre aux besoins naturels de leurs ouvriers. À moins de remplacer ces hommes par des robots, on ne voit pas bien comment la vitesse de production ne pourrait pas être interrompue à quelques moments de la journée.

Seules les usines syndiquées, qui ne représentent qu’un tiers des entreprises, ne connaissent pas ce problème. Aujourd’hui, 250 000 ouvriers travaillent dans le secteur avicole américain.

Source : news.radins

 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer