Une salariée de La Poste forcée de travailler alors qu’elle faisait un AVC !

Une postière de 25 ans a décidé d’attaquer trois de ses supérieurs en justice, pour l’avoir forcée à travailler alors qu’elle était victime d’un AVC.

Une postière forcée de travailler malgré un AVC

Un véritable « bad buzz » pour La Poste. Une postière de 25 ans a choisi d’attaquer en justice trois de ses supérieurs, qui l’auraient forcée à travailler alors qu’elle était victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon elle, ses supérieurs n’auraient pas accepté de la laisser partir pour se faire soigner, ni même d’appeler les secours.

Tout a commencé lorsque cette postière de Villeneuve-d’Ascq s’est réveillée le 19 février dernier, ne se sentant pas bien. Elle envoie un texto à sa supérieure pour lui demander de ne pas se rendre au travail. La supérieure en question refuse. La jeune femme prend donc sa voiture pour aller travailler.

Un cas de non-assistance à personne en danger à La Poste

Sur place, elle ressent une douleur à la tête. Mais rien n’y fait, sa supérieure lui demande de finir son travail, lui affirmant qu’après cela, elle appellerait les pompiers. Il aura fallu qu’une troisième supérieure décide d’appeler les secours pour que la postière soit conduite à l’hôpital, où les médecins ont confirmé l’AVC.

Désormais en arrêt maladie, elle garde d’importantes séquelles de cet épisode et ne décolère pas. Elle boîte et doit prendre des médicaments à vie. La postière va demander à être reconnue comme travailleur handicapé, et plaidera la non-assistance à personne en danger, au tribunal.

Source : http://news.radins.com/

 

Commentaires

commentaires

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer